Faire le plein chez Fueled Collective

Basé à Manhattan, Fueled Collective est un espace de travail partagé qui abriterait, selon ce qu’on peut lire sur son site Web, la trentaine d’entreprises new-yorkaises en démarrage les plus excitantes. Situé au 11e et dernier étage du Prince Building, on y a une vue dégagée sur Lower Manhattan, mais aussi dans les locaux de l’équipe qui a développé Four Square — vous savez, l’application qui vous aide à trouver les meilleurs endroits pour rencontrer vos amis ? On pourrait dire que Fueled Collective se trouve en quelque sorte à occuper la mezzanine de Four Square.

L’espace Fueled Collective qui a été créé en 2012 appartient à Fueled. Cette équipe de « cracks des produits », de « maîtres du design » et de « génies du développement » qui carbure au succès des applications qu’elle développe est également présente à Londres, Los Angeles et Chicago.

L’espace new-yorkais exploite un style « vieux salons anglais » mélangé à celui d’un bureau-musée qui aurait pu appartenir à Sherlock Holmes. On y trouve notamment quelques fauteuils et canapés moelleux en cuir qui ont visiblement vu passer bien des travailleurs nomades. Des salles de conférences aux allures de vieille bibliothèque côtoient les espaces ouverts proposant un mobilier plus moderne. Pour un meilleur aperçu du concept et des fondateurs qui l’ont inspiré, je vous recommande la vidéo réalisée par le magazine Forbes en 2014.

L’offre et les commodités distinctives

  • un seul prix : 450 $ US le mois pour un espace de travail et l’abonnement à la communauté;
  • café et autres boissons non alcoolisées réfrigérées;
  • crème glacée à l’année (à ce qu’il paraît);
  • éclateur de maïs à disposition;
  • et un impressionnant bar à friandises constitué d’une collection de pots Masson qu’on a qu’à dévisser pour s’alimenter à volonté en sucreries de toute sorte.

L’expérience travailleur

J’ai reçu un accueil bienveillant de la part de Naomie qui m’a offert, sans attendre, une visite des lieux tout en m’expliquant les limites à respecter et en m’invitant à me ravitailler sans retenue en bonbons et en café — drôle de mélange me dis-je. Elle m’indique que l’endroit accueille 2 à 5 travailleurs de passage chaque jour.

À la question « Dois-je cadenasser mon portable ou m’inquiéter de mes affaires si je sors pour le lunch ? », Naomie m’a tout naturellement répondu que je pouvais tout laisser sans surveillance puisque personne ne prendrait rien : je confirme que personne n’a rien pris. Mentionnons que tous les utilisateurs doivent s’enregistrer avec une pièce d’identité pour entrer dans l’édifice.

Quelques observations en vrac

  • Pour les travailleurs de passage comme moi qui n’ont pas d’engagement mensuel, l’ergonomie de tout ce sur (ou dans) quoi on peut s’asseoir favorise l’étalement du corps.
  • Il semble que la gent canine soit aussi admise dans les lieux.
  • On parle davantage d’une machine à café Nespresso que d’un engin plus convaincant.
  • L’endroit possède un cachet particulier et dépaysant qui plaira à la clientèle cible.

Finalement, bien que certains utilisateurs à la voix forte semblent aimer partager leurs conversations téléphoniques avec tout le monde malgré la disponibilités de deux « phone booth », je n’ai eu aucun mal à me concentrer sur mon travail.


Mon essai chez Fueled Collective a été effectué le mercredi 10 janvier 2018 pour une séance de 4 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.